Témoignage: Antoine Wang (EFREI Paris)


Antoine Wang (Etudiant de TSI1 en 2014)

Antoine apporte un témoignage différent sur la TSI, il est parti à la fin de sa première année pour aller en DUT Informatique, et il est maintenant dans une école d'ingénieur obtenue à la fin de son DUT.

Qu’est-ce qui en Terminale vous a fait choisir la TSI?

En terminale, je ne savais pas exactement ce que je voulais faire en étude supérieure, j’étais toujours dans le doute, à savoir faire une prépa ? faire un DUT ? aller à la fac ?

Un professeur de prépa TSI du Lycée Jules Ferry est venu nous présenter cette prépa. Il a réussi à me convaincre ainsi qu’un autre élève de ma classe. Comment ?

  • C’est une classe préparatoire que pour les élèves en STI2D

  • Tous les cours sont adaptés pour les élèves de cette filière, tout le monde part sur les mêmes bases.

  • Les cours sont scientifiques sont faits pour revenir à hauteur des élèves en S

  • Le concours pour les grandes écoles est entre les élèves de TSI

  • Ainsi de suite...

Ce sont exactement toutes ces petites choses qui m’ont fait choisir cette voie. J’avais l’impression que cette prépa était tout simplement parfaite pour les élèves de STI2D souhaitant aller en école d’ingénieur avec un excellent niveau.



Comment avez vous vécu la CPGE TSI en tant qu’étudiant?


Je trouve qu’une classe préparatoire est très spéciale. Nous avons beaucoup de matières à apprendre, à comprendre même si l’on n’aime pas.

Pour ma part, j’ai arrêté cette prépa en fin de première année. La raison principale est qu’il y avait une matière que je n’aimais pas, que je n’arrivais pas à comprendre quelque soit les efforts que je faisais.

Mais en prenant du recul, je pense que je n’avais pas mis toutes les chances de mon côté. Pourquoi ? quelles erreurs ai-je fait ?

  • J’avais tous les matins plus 1h de trajets, c’était beaucoup de temps perdu pour les révisions.

  • J’ai besoin de temps pour apprendre et comprendre, je pense que ces temps de trajets m’ont été fatales.

  • Je gérais mal ma façon de travailler, de se reposer etc…


Certes il y avait de la pression, qu’on avait rarement de bonnes notes, que l’emploi du temps était chargé mais c’est tout à fait normal. On ne peut obtenir un diplôme sans travailler, sans galérer !

Grâce à toute cette pression, toutes ces difficultés, vous allez devoir vous entraider mutuellement même si tout le monde est en « compétition ». Des liens très forts vont se créer. En réalité, vous allez être ami avec toute la classe, il n’y aura pas de compétition, tout le monde tire tout le monde vers le haut. Et cette esprit équipe dans une classe est tout simplement unique.


Même en ayant quitté au bout de la première année, je suis toujours ami avec beaucoup d’élève de la TSI, on se voit souvent, on discute souvent ensemble, on est toujours et on restera un groupe d’ami très proche.


Pour être honnête, je conseille vivement les étudiants à faire cette prépa, c’est un réel tremplin. Même s’il y aura des moments difficiles, il faut continuer, vous verrez que votre travail payera un jour.



Avec le recul, comment percevez-vous votre parcours par la TSI?


Avec du recul, je regrette de ne pas avoir pris un appartement à coté de l’école pour éviter ces longs trajets. Mais d’un autre côté, grâce au DUT informatique, j’ai fait de superbes rencontres…

J’ai l’impression de ne pas avoir achevé quelque chose, que j’aurais pu continuer. Mais si j’avais continué, je n’aurais certainement pas eu ce parcours scolaire qui me correspond totalement. C’est certainement un mal pour un bien.



Parcours d'Antoine Wang

  • 2013/2014: Terminale STI2D au lycée Jean Rostand de Mantes-la-Jolie.
    Moyennes: Maths: 15,5 -- Physique/Chimie: 13,5 -- ITEC: 15
  • 2014/2015: TSI1
  • 2015/2017: DUT Informatique
  • 2017: Intègre l'EFREI






Last modified: Friday, 13 December 2019, 11:15 PM